De Provins à Villiers-Saint-Georges

C'est la compagnie des Chemins de fer Secondaire du Nord Est qui est chargée depuis 1938 de l'exploitation de cette ligne jusqu'au 1 juillet 1966 ou elle fusionnat avec la Société Générale de Chemin de fer et des transport Automobile (C.F.T.A) anciennement Société Générale des Chemins de fer Economiques (S.E)
Passant sur le quai 2 nous vous proposons de monter en cabine de la BB 66 416 en tête d'une rame de citernes à grain à destination de Villiers Saint Georges.
Le signal de départ donné on passe le PN 6 (PK 95,030), à gauche les silos de la coopérative agricole de Rozaypuis à droite l'usine d'extraction d'argile DENAIN ANZIN (aujourd'hui disparue), une courbe de 350 m de rayon, le PN 7 (PK 95,754),

PN 6.
PN 6 en sortie de gare.

la voie unique (rail 46 kg Est) remonte la vallée de la Traconne, franchit la Voulzie sur un pont de pierre de 3 arches au PK 96,340, puis par des courbes de 350 m et 400 m de rayon passe le lieu dit "Moulin de l'Etang" avec ses haut peupliers, aborde une succession de petits acqueducs pour l'écoulement des eaux pour arrivée au PK 100 point critique de la ligne ou plus d'un mécanivien ont "planté un chou".
Par un tracé en rampe de 10 à 12 mm/m qui méne à la petite gare de Lechelle qui était le point de ravitaillement en eau pour les locomotives à vapeur. La C.A.B.E possède 2 silos avec un embranchement particulier à la gare de Lechelle ainsi qu'un "tracteur" pour les manoeuvres des wagons.

BV Lechelle.
BV de Lechelle, point de ravitaillement en eau pour les vapeurs.
Halle et sillos.
Halle à marchandises et sillos à céréales de Lechelle.

De là, un profile ondulé à déclivités de 5 à 15 mm/m éléve la voie sur le plateau briard franchissant au passage la Traconne et l'Aubetin et desservant Villiers Saint-Georges, importante station d'expédition de céréales.

BV VSG.
BV de Villiers Saint-Georges.
Halle et sillos VSG.
Halle à marchandises et sillos à céréales de Villiers saint-Georges.

Au delà de Villiers saint-Georges la ligne fermée au trafic voyageurs le 15 septembre 1952 desservait la gare de Montceaux-Saint-bon (PK116,587) qui marquait le faît de la ligne, puis par une pente de 6 à 12 mm/m elle desservait la halte de Courgivaux (PK 119,962).
Quittant la seine et Marne elle pénétrait dans le département de la Marne peut avant la bifurcation de Neuvy, ou les rails de Provins se raccordaient à ceux de de Gretz, Coulommiers et la Ferté Gaucher pour rejoindre par un tronc commun de 3,5 km le carrefour ferroviaire d'Esternay. La ligne Villiers Saint-Georges à Esternay ouverte en 1902, fermée le 3 novembre 1969 au service marchandise, puis la voie déposée le 29 octobre 1970.

Ainsi ce termine ce petit voyage sur la ligne 21,6 et nous vous proposons maintenant de la découvrir au 1/87.


Page précédente Page ligne 21-6